Pour un cercle utile

Nous accueillons aujourd’hui au sein de La Meute Bruno Scala, qui nous propose une excellente réponse à la question « A quoi sert le cercle de fin de match? »

————————-

Le cercle de fin de match est selon moi la pierre angulaire de l’ultimate frisbee. Il doit perdurer. Mais pas uniquement parce qu’il s’agit d’une tradition. C’en est une, en effet, mais une fois n’est pas coutume, il s’agit d’une tradition utile. A une seule condition toutefois, que le cercle soit le lieu d’échanges francs.

Quel joueur d’ultimate n’a pas participé un jour à un match particulièrement accroché pendant lequel les calls à la limite étaient légion, les regards noirs abondaient et les discussions argneuses, parfois agrémentées de quelques noms d’oiseaux, gangrenaient le temps de jeu et rendaient l’atmosphère nauséabonde ? Cela se produit parfois et ma foi, tant que cette situation n’a pas pour fâcheuse tendance de proliférer, je ne crois pas que cela soit honteux.

Ce qui est honteux en revanche, c’est la soudaine hypocrisie qui sévit parfois lors du cercle de fin de match. C’est comme si on se réunissait bras dessus bras dessous, en franche camaraderie, oubliant soudainement l’ambiance méphitique ayant régné au cours des 100 précédentes minutes.

J’ai déjà été impliqué dans ce genre de situations à plusieurs reprises et il m’est arrivé d’être témoin, une fois dans le cercle, des discours mièvres et mielleux, de la part de mon capitaine ou celui de l’équipe adverse, ne reflétant ni la pensée de ces derniers, ni la physionomie globale du match. Et qu’on ne me dise pas que la barrière de la langue en est la cause !

Dans ces cas, les équipes se séparent en se disant que certes, le match fut rude, mais que finalement, les limites de la bienséance et de la courtoisie n’ont semble-t-il pas été franchies. Preuve en est, aucun des capitaines n’a exprimé de doléance à ce sujet.

Puis, lorsque les joueurs des équipes respectives découvrent leur note du fair-play, c’est l’étonnement ! Pourquoi a-t-on hérité d’une note si médiocre alors que le capitaine adverse n’a même pas abordé le thème du fair-play dans le cercle ? Le ton de son discours n’était même pas réprobateur !

Dans le cercle de fin de match, le discours des capitaines doit revenir sur le déroulement de la partie, quelle qu’en fût l’ambiance. Tel joueur s’est comporté comme un crétin ? Cela doit être dit. L’équipe dans son ensemble prenait l’habitude de compter un peu trop vite et, malgré les remarques incessantes des adversaires, n’a rien fait pour modifier la tendance ? Cela doit être rappelé. Le match est un des pires que l’équipe n’ait jamais joué et c’est pour cette raison que la note de fair-play sera désastreuse? Il faut le notifier. Sinon, comment apprendre de ses erreurs?

Si le cercle de fin de match ne sert qu’à refaire le match, à résumer temps fort par temps fort, le déroulement de la partie, son existence est effectivement superflue. Mais si elle est un lieu d’explications (courtoises, bien sûr), alors son utilité est véritable. J’aimerais, à la fin d’un cercle, être en mesure de deviner grossièrement la note que mon équipe va obtenir et de la justifier. Et j’aimerais que les joueurs adverses en soient capables également.

Pratiquement, mais on me rétorquera que ce serait trop chronophage, j’aimerais que les notes du fair-play soient attribuées au sein du cercle de fin de match, point par point. Il interviendrait cinq minutes après la fin de la partie, temps pendant lequel les joueurs d’une même équipe auraient le temps de se concerter concernant le fair-play de leurs adversaires. Puis, dans le cercle, le capitaine ferait le compte-rendu de ces discussions, en attribuant les cinq notes du fair-play. Exemple : “A plusieurs reprises, vous avez célébré votre point de manière agressive et ainsi, dans la rubrique du fair-mindedness, nous vous attribuons la note de 2 sur 5”. Etc.

Je suis persuadé que ce faisant, il est possible de faire de ce cercle une tradition indispensable et de lui retirer cette étiquette de rite conformiste et superflu qui lui colle de plus en plus à la peau.

————————-

Bruno Scala fait partie de la scène ultimate depuis de nombreuses années. Il joue actuellement avec Friselis et l’équipe de France mixte. Il est également rédacteur en chef du site d’actualités L’Œil de Bruno, orienté équipes nationales. Retrouvez-le, ainsi que le reste de sa bande, sur oeildebruno.fr

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pour un cercle utile »

  1. J’aime beaucoup ton billet Bruno et je partage complètement ton point de vue. Je déplore que le cercle que tu décris soit trop rare en France, ce serait un vrai progrès à mon avis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s